Reiki et travail sur soi, lâcher prise, épanouissement, rayonnement personnel…

anne-cecile-energie-reiki-et-travail-sur-soi-liberer-son-potentiel

Reiki et travail sur soi, lâcher prise, épanouissement, rayonnement personnel…

Qu’entend-on par « travail sur soi » ?

 

C’est un peu apprendre à se connaître, à s’accepter, pour aller vers le meilleur de soi, c’est un processus consciemment engagé.

Cela passe par le fait de s’étudier, de s’observer, s’analyser… Le but étant donc une meilleure connaissance de soi, qui permet de s’accepter, de s’aimer, et motive à rechercher et trouver les clés qui nous permettront d’ engager les ajustements et modifications pour une libération, une liberté et une constante évolution.

Cela passe par : accueillir ce qui est amené à la conscience, observer, reconnaître nos schémas et comportements « de survie», nous libérer de ce qui ne nous correspond pas, plus…

Ce qui ne nous correspond pas nous pollue, que ce soient les vieux schémas, les fonctionnements obsolètes, les réactions programmées, les automatismes etc… dont nous avons « hérité » de par notre culture, notre biotope… nous devons les mettre en lumière et faire un tri, ne conserver que ce qui nous convient, ceci afin de nous améliorer, de nous rapprocher de la meilleure version de nous-mêmes.

L’intérêt de faire ce qu’on appelle un « travail sur soi » est en fait de se débarrasser de ce qui est déjà obsolète et ne nous appartient pas ou plus mais qui nous habite (ou nous hante) encore. L’idée est de laisser au fur et à mesure derrière soi toutes les peaux mortes, d’alléger le corps, le cœur, l’âme.

D’ouvrir encore et encore de nouveaux portails pour nous rapprocher toujours mieux du soi authentique:)

 

                                                   C’est une mue, une transmutation.

               Il existe tout un panel d’approches et de méthodes pour effectuer ce travail.

J’aime le Reiki parce que rien n’est dirigiste, figé, appliqué à l’identique d’une personne à l’autre. C’est de toute façon un chemin personnel.

Le Reiki n’exige pas de nous que nous appliquions scrupuleusement des règles, une ligne de conduite.

Rien ne nous oblige à suivre un cursus, il n’y a pas de bonne façon de commencer, d’ordre dans lequel retirer des voiles obscurcissants, ce genre de choses…

Le Reiki accompagne chacun en fonction de qui il est en devenir.

Tout en douceur, quand nous sommes prêt.e.s, les portails s’ouvrent. Chaque palier est bien solide, stable et nous nous sentons bien ancré.e.s puisque le travail sur soi qui correspond à ce palier s’est présenté à nous au moment opportun, tout simplement.

 

L’énergie douce et harmonisante du Reiki apaise.

Le Reiki permet de re croire en soi. Il nous fait nous sentir en confiance, en cohérence. En paix avec nous-mêmes. Cet état de paix facilite un lâcher prise.

anne-cecile-energie-reiki-et-lacher-prise-gagner-en-liberte

Le Lâcher prise !

Lâcher prise est un « concept » hyper connu et très souvent mal compris.

Cela paraît ardu, et je ne prétend pas que ce soit facile ni instantané ! Voire mission impossible pour certains alors que c’est, pour faire très court :

lâcher nos peurs, accepter de se situer dans l’instant, être simplement ici et maintenant, dans le moment présent, vivre en conscience.

Vivre le présent, être dans le présent.

Etre dans le présent c’est quoi ?

C’est juste : être là, présent, présent à soi-même et à ce qui nous entoure.

C’est, par exemple, ne plus toujours se projeter dans le passé ou dans le futur dans un désir de contrôle ou de réconfort, par peur ou pour avoir l’impression de maîtriser notre vie. Nous devons apprendre à ne plus forcer, à ne plus retenir artificiellement ce qui appartient au passé. Ne pas se projeter dans un futur que nous « fabriquons «  avec notre mental, par exemple.

Cela revient à ne plus se laisser entraîner dans l’enfer des pensées parasites.

Quand nous cherchons à retenir les choses, par crainte d’un changement, peur de l’inconnu, nous vivons dans le passé, quand nous nous raccrochons à un mode de fonctionnement obsolète, nous bloquons toute solution à une situation, nous bloquons notre évolution de vie.

Nous ne vivons de cette façon jamais dans le présent !

Ce qui génère encore plus de stress et rend encore plus difficile un lâcher prise.

 

Lâcher prise ce n’est pas faire fi du passé, se moquer du futur, vivre en total spectateur de sa vie, dans l’insouciance et l’inconscience, c’est au contraire vivre chaque chose en son temps et en conscience. Vivre le présent pour mieux aborder le futur. Tout est tellement fugitif, le temps d’évoquer le moment et il n’existe déjà plus depuis longtemps…

Donc le fait de nous laisser contrôler par notre mental nous fait douter,  nous empêche de vivre dans le présent et donc d’avancer.

 

                 Nous devons reprendre les rênes de notre vie. En lâchant prise.

Le travail sur soi, nous l’avons vu, est comme un long chemin d’observation, de ces observations découlent des ajustements successifs, c’est une progression sur la route de la transformation. Vers une évolution.

                            Ce travail est sans fin, c’est un enseignement permanent, ad vitam.

                                         Un parcours magnifique de reconnexion à soi-même.

Se reconnecter à soi-même et à l’essentiel :

à la nature, à notre nature authentique, à notre corps, notre cœur, notre âme, se reconnecter aux joies simples, au bonheur pur, à la lumière, au moment présent… c’est tellement « simple » et « évident »… que nous oublions de mettre en pratique!

 

C’est aussi Aimer la Vie, et apprécier ce que nous avons :

il peut être tentant de rêver à ce que nous n’avons pas alors que nous avons tout : la Vie!

(J’évoque ici comme base de réflexion ce qu’on pourrait nommer une vie « standart »avec ses « petits malheurs », j’ai bien présent à l’esprit que pour certains la vie est une grande et longue souffrance.)

D’accord, tout dans cette vie n’est pas idyllique, nous souffrons, notre corps peut être douloureux, la maladie peut s’être invitée jusqu’à occuper une place importante, nous avons nos lots de soucis, d’émotions déstabilisantes, de perturbations…

Nous vivons tous globalement dans un environnement assez peu serein, nous sommes assez déconnectés de la nature. Tout cela est assez agressif tant sur le plan visuel que sonore…olfactif… n’oublions pas l’électrosmog…

                 Les sources de pollution sont permanentes et omniprésentes.

Vivant majoritairement en ville, assumant une famille, assurant un travail, subissant les temps de transport… cela nous expose à beaucoup de pressions sans jamais de décompression suffisante pour nous régénérer…

Nous ne pouvons gommer les causes nombreuses de stress qui font partie de notre quotidien, que ce soit sur un lieu de travail parfois bruyant, avec en prime des relations pas toujours très harmonieuses voire toxiques ou dans notre vie personnelle…avec des relations pas toujours très harmonieuses voire toxiques, aussi !

Mais nous pouvons nous offrir ces moments de recul qui nous ferons considérer les choses avec plus de sérénité, nous permettrons de relativiser, et de ne plus donner prise aux agressions. Nous sommes habité.e.s en permanence par ces soucis. Or il est essentiel de prendre de la distance. De s’autoriser des moments de respiration.

Il est possible de ne plus nous laisser dominer par notre mental ni envahir par le stress négatif.

Nous pouvons apprendre à être plus et mieux dans le moment présent.

Quand on engage un travail sur soi il ne s’agit pas d’occulter tout ce qui ne nous paraît pas souhaitable et optimum, de se programmer au prix de sacrifices et d’efforts soutenus à faire comme si tout allait bien, ce qui serait un exploit du mental !

Donc du contrôle, donc épuisant et vain. Cela nous connaissons, nous avons déjà donné !

Travailler sur soi n’est pas être dans le contrôle. Il est question de lâcher prise.

De trouver la bonne distance, de prendre un recul.

S’offrir des bulles hors du quotidien, hors du temps nous permet de comprendre à quel point nous sommes peu dans le présent, en nous offrant un recul nécessaire.

Le bien-être que procurent les soins Reiki permet et facilite cette prise de conscience et motive le désir de remédier à ce qui nous dérange, nous bloque, cette paix retrouvée ne serait-ce qu’un temps nous donne envie de prendre soin de soi.

Le lâcher prise n’est pas du tout un déni de notre quotidien, de notre réalité, c’est être et vivre plus dans la conscience.

Quand nous donnons prise au stress, quand nous nous laissons déborder, dominer par nos émotions ou notre mental nous ne disposons pas du recul indispensable pour envisager les choses avec neutralité ou mieux, avec sérénité :

nous nous sentons percutés de front, déstabilisés. Nous cédons à la panique, aux émotions négatives (colère, angoisse…). Nous nous sentons enfermé(e)s, ne trouvant pas d’issue.

              Lâcher prise c’est retrouver cette paix intérieure, c’est goûter à la sérénité.

Ce n’est pas un état que l’on obtient en forçant les choses. C’est lié à un travail sur soi en profondeur. Il faut parfois du temps, c’est normal, il faut accepter que nous avançons par paliers pour que les progrès soient bien ancrés.

Il faut accepter de laisser les choses venir à nous, accueillir ce qui se présente que cela nous semble positif ou non sur l’instant, et ce genre d’attitude est facilitée par le fait que nous nous sentons plus en phase avec nous-mêmes, en confiance, au fil des soins, du travail en douceur qui s’effectue en soi. Il faut accepter de ne plus tout contrôler à tout prix, ne plus chercher à exercer une emprise, un pouvoir. Souvent nous cherchons à tout contrôler par crainte, parce que nous sommes envahis de doutes, de peurs.

Doute et peur sont des moteurs puissants qui font perdre tout recul et noircissent tout chose.

Le contrôle permanent est une violence que l’on s’inflige à soi-même et que l’on inflige aux autres. En lâchant prise nous apprenons à ne plus nous laisser submerger par ces violences, il devient difficile et même impossible de céder aux émotions destructrices que sont l’envie, la jalousie, les peurs…

Ce n’est plus le manque de confiance en soi et sa cohorte de peurs qui nous dirigent, ni tout ce que nous projetons sur les autres, tous ces a priori, ces jugements.

C’est rendu possible parce que nous avons retrouvé une paix intérieure.

Personne ne peut retenir les choses et les conserver figées comme ça lui convient pour l’éternité, personne ne peut retenir le temps.

 

Lâcher prise ce n’est pas devenir uniquement spectateur de sa vie, c’est gagner en conscience, en confiance, c’est devenir plus responsable et autonome.

Lâcher prise, s’offrir des moments de paix, reconnecte à une conscience de soi, cette conscience sera affûtée au fil du temps, nous apprenons à nous accepter sans nous dénigrer ni nous magnifier. Nous disposons d’une meilleure et plus juste connaissance de nous-mêmes en tant qu’entité et dans notre pleine intégrité et nous acceptons que les autres soient eux-mêmes des entités particulières, séparées, différentes.

Plus nous prenons conscience, moins nous reportons la « faute » sur les événements, les éléments, le passé, les autres : nous abandonnons les ressentiments, qui sont des poisons.

En retrouvant notre intégrité nous nous situons dans le respect.

En nous donnant les moyens de découvrir qui nous sommes vraiment, nous redevenons acteurs de notre vie, de notre devenir.

Le Reiki, au travers des soins ou/et des initiations apporte apaisement, recul, sérénité, il permet ce lâcher prise.

Tout est équilibre, un équilibre n’est jamais statique, figé : il est mouvement permanent.

Comme la vie, notre vie, jour après jour, moment présent après moment présent!

Un soin Reiki est une réponse au stress, un moyen de se libérer des tensions accumulées, c’est aussi un moment rien que pour soi, c’est un cadeau que l’on se fait et qui permet de se déconnecter du quotidien, de se ressourcer.

De lâcher prise, ne serait-ce que le temps du soin, et c’est un bon début.

Tant que nous n’avons pas vécu un moment de lâcher prise cela reste un concept, une notion abstraite et on se dit que ce n’est pas pour soi. Un peu comme la méditation.

           Ce sont les tensions accumulées qui mettent en place les blocages.

Les blocages sont en quelque sorte des manifestations du stress, des souffrances, des émotions perturbantes, des ruminations… Or il ne peut plus y avoir de circulation fluide et harmonieuse tant que ces nœuds sont présents.

En matière d’énergie ces noeuds, blocages et stagnations empêchent une bonne circulation, ils tarissent la source, le Ki, c’est alors que certaines « maladies » (terme générique) s’installent et se développent.

Lorsque l’énergie circule librement en nous, nous gagnons en sérénité… en liberté…

Libérés de nos blocages, nous avons de nouveau accès à notre plein potentiel.

Nous sommes enclins à nous réapproprier notre propre existence.

 

Il est essentiel de s’offrir des plages de répit, des moments déconnectés du quotidien. Ces bulles hors du temps favorisent un lâcher prise durable et naturel:)

 

 

Je vous invite à visiter la page Soins Reiki :

http://anne-cecile-energie.fr/soins-reiki-a-na…differents-soins/

ainsi que la page Formations Reiki :

http://anne-cecile-energie.fr/initiations-form…s-et-tarifs366-2/

 

 

 

 

Reiki à Nancy.

Pour me joindre :

Anne-Cécile Schrepfer 06 36 24 65 16, adresse : Reiki arobase anne-cecile-energie.fr

ou page « Contact » de ce site.

(Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce contenu par quelque procédé que ce soit est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle)